Femmes, l'égalité en marche

Comment réussir à toucher des étudiants avec des statistiques ?

C'est la question que s'est posée l'Université de la Nouvelle-Calédonie à l'occasion de son exposition sur l'égalité homme-femme.


Ce mardi 11 mai, à 18h, avait lieu le vernissage de l'exposition "Femmes, l'égalité en marche" à la bibliothèque universitaire. L'exposition, à destination principalement des étudiants mais aussi du personnel et des visiteurs de l'université, se base sur une représentation très factuelle et chiffrée des inégalités entre les deux sexes. Elle était initialement composée uniquement de panneaux explicatifs sur les différents sujets liés à la thématique : les inégalités dans la santé, dans l'éducation, dans la vie professionnelle...


Cette approche très factuelle permet de clore le débat et d'apporter la preuve que oui, les inégalités sont bel et bien réelles, et la lutte féministe a encore un long chemin à faire. Malheureusement, elle a aussi des inconvénients :

- ces chiffres sont tellement énormes qu'ils en deviennent difficiles à visualiser,

- il est difficile de toucher un public, en particulier les jeunes, avec des données brutes,

- la loi de proximité : les calédoniens seraient plus réceptifs à des chiffres calédoniens.


À l'ère du numérique et de l'interactivité, il devient nécessaire d'impliquer sa cible pour l'engager dans une cause, d'imager les chiffres pour leur donner vie. C'est pourquoi l'Université a fait appel à Kokofoo !

Fraîchement diplômés de l'université, c'est avec plaisir que nous y sommes retournés pour leur faire profiter de notre expérience. Kokofoo a eu l'honneur de participer à la mise en place de cette exposition. Nous avons créé et installé des dispositifs ludiques correspondant aux différentes thématiques abordées, tout en y ajoutant les statistiques calédoniennes. L'objectif était de rendre les statistiques un peu plus parlantes et de piquer la curiosité des étudiants.



La plupart de ces outils sont participatifs : plus qu'un espace d'information, nous avons souhaité transformer l'exposition en véritable lieu d'expression et d'échanges.

Avec quelques lignes de code, un écran tactile ou même de simples ficelles et gommettes, nous avons proposé aux étudiants et aux autres visiteurs de l'exposition de donner leur ressenti sur le sexisme et sur les inégalités qu'ils peuvent rencontrer dans leur quotidien.

Comme il fallait s'y attendre, les activités ont beaucoup plu, et pas qu'aux étudiants !




"Étant en charge du dispositif 'Comité 3E' qui promeut l’éducation à l’égalité à l’école, j’ai trouvé ces outils tout à fait adaptés au milieu scolaire." témoigne Véronique Mollot. "Ils peuvent permettre d'aborder des sujets graves comme les inégalités, voire les violences intra-familiales."


Eliott, étudiant en droit : "C'est très impressionnant, cela permet de vraiment se rendre compte des choses. J'ai beaucoup aimé le labyrinthe. On a essayé de le résoudre pendant plusieurs minutes avec mes amis, avant de se rendre compte qu'il n'y avait pas de solution : en étant une femme, on sera forcément confrontée à des violences au cours de notre vie".


L'exposition, disponible jusqu'au 31 mai, voyagera entre les différents lieux de passage de l'université, et même jusqu'au campus de Baco. Pour ceux qui n'auront pas la chance de s'y rendre, vous pouvez tout de même apporter votre pierre à l'édifice, en vous exprimant ici.



contact@kokofoo.com - 80.21.63 / 70.45.80 - Facebook - Linkedin

#kokofoo #gamification #ludification #sensibilisation #exposition #université #unc #inégalités #femmes

61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout